Page du profil de Jennifer Golabek
Artiste
Jennifer Golabek
Illustration de mon Art
Jenn
Golabek
mathysart 38
Embourg
4053
Liège

Mon art

Art mixte, Dessin, Peinture, Peinture murale, Coloriste
Body art, Face painting, Body painting
Auteur, Blues, Groupe, Chant Variété, Jazz, Rock, Metal, Compositeur

Biographie

Présentation

Created On: 05/07/2013 14:44:33
Edited By Jennifer Golabek On: 05/07/2013 14:50:04
Je suis une jeune artiste liégeoise issu de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Saint Luc. J’y ai réussi mon Baccalauréat en juin 2010. J'ai obtenu le master à l'Académie des Beaux-Arts de Liège en 2011. En 2012, j’ai suivi les cours pour obtenir l’agrégation et réussi avec distinction.

En plus de la peinture, je suis une passionnée de musique, c’est une activité importante dans ma vie, elle occupe la même place dans mon cœur. Elle influence surtout ma peinture, qui est pour moi assez musicale, avec des rythmes et intensités différentes. Je suis passée par pas mal d’étapes dans l’évolution de mon travail. Mais je reste un inconditionnel fan des Color-Fields, de l’Art informel, du Tachisme, ainsi que des artistes de l’Action Painting : Kline, Pollock, De Kooning.
J’aime aussi pas mal d’autres artistes incontournables dans des styles différents : Dega, Dubuffet, Harring, Monet, Dali, Lautrec, Delacroix, Van Gogh, Klimt, Picasso, Gorky, Mondrian, Léger, Masson, Ernst, Breton, Matta, Seligmann, Kelly, Stella, Noland, Parker, Rothko et bien d’autres encore.



" L'artiste dispose de son énergie intellectuelle et émotionnelle comme s'il se trouvait dans une situation vécue. "



Inspirée de mes états d’âmes, de mes pulsions, je travaille instinctivement. J’ai travaillé le dripping et la projection qui font partie des techniques de l’École de New York, je me reconnais assez dans les peintres de l’Expressionnisme Abstrait, avec les traits distinctifs de ce style (angoisse, conflit et format à grande échelle). Je retravaille au pinceau pour nuancer, colorer ou atténuer. Le fusain est pour moi un outil indispensable. Avec cette technique chaque réalisation est unique, il apparaît souvent un côté organique.

Je pense que ma peinture reflète un côté mélancolique. Des fois agitée, acharnée et d’autre fois plus calme et paisible. Même si le noir est très présent, il est toujours accompagné de couleurs, elles représentent certainement l’espoir et le goût de la vie.

Comme une seconde peau, la peinture m’épanouis, j’assouvis le besoin de me libéré, ma peinture se sont mes mots, mes maux, mes pensées furtives mais intenses.

Le lien avec le corps est tellement fort qu’il prend le pas lors de performance, où je le mets à rude épreuve, il n’y a plus d’outil, le corps est l’outil. Et la peinture est la trace d’une histoire intense, l’acte du corps devient l’art.
Il s’agit en plus de remettre en cause la situation et l’évolution de la femme dans le monde actuelle. L’utilisation des cheveux (signe de la féminité) comme outil de travail.
Référence bien sûr à la performance « Loving Care » de Janine Antoni (The Bahamas), 1993.
Prendre soin de son corps et les rituels de beauté deviennent des métaphores du rituel artistique. L’artiste, au long de sa carrière multidisciplinaire, a souvent utilisé son corps (cheveux, cils, dents…) comme des outils et instruments artistiques – croisant ainsi nos rites quotidiens et leurs implications sociales avec l’art.
Mais aussi en lien avec « Explosion ! Painting as Action » qui montre Ana Mendieta (Cuba) – cette artiste, combinant body-art et land-art, elle a longuement travaillé sur le corps et ses marques sur la nature. Elle se servait de son corps comme outil pour laisser des traces dans la nature par des matières comme le sang, la terre, le feu, l’eau, ou encore de la poudre.


J’ai eu l’occasion de pratiqué le Land Art, qui est pour moi une discipline très intéressante, lors d'un forum d'art histoire à Krzyzowa en Pologne. j'y ai construit un tunnel de trois mètres de profondeur et de deux mètres de haut en branche de noisetier.

Il existe pas mal d’artistes que j’aime mais je retiendrais particulièrement : Nils Udo, Barry Flanagan, Dennis Oppenheim, Robert Smithson, Christo et Jeanne-Claude, Walter De Maria, Michael Heizer, Nancy Holt, Robert Morris, Charles Ross, Richard Long et Jean Vérame.

J’ai toujours été attiré par la beauté de la nature, j’aime m’y recueillir de temps à autre, me promener afin de respirer un air plus sain, j’y observe la faune et la flore. Dès que j’ai eu l’occasion de me lancer dans cette aventure, j’ai vite trouvé mes idées et développé le projet.
Cela été une expérience inoubliable, cinq jours de travail intenses.
Il faut savoir que l’installation est à taille humaine, il est possible de la traverser, c’est au visiteur de faire leur choix. Le tunnel se rétrécis au fur et à mesure de la traversée.


Lors de mon master à l’Académie des Beaux-Arts, je me suis lancée dans une expérience photo confrontant les zones urbaines à des formes excentriques et gigantesques que sont les bulles de savons. En plus d’être une technique chimique particulière, les conditions météos sont très importantes. Ainsi que les lieux choisis, comme une ombre, un fantôme dans la ville…
Homo bulla est ” veut dire en latin ” l'homme est une bulle ”, il est éphémère et fragile, ne fait que passer sur terre.


Actuellement je suis dans une période beaucoup plus synthétique, je renoue avec le pinceau et les techniques traditionnelles.

Playlist

This user have not music yet

Livre d'or



Cet utilisateur n'a pas de messages.

Mur



Cet utilisateur n'a pas de messages.

Evènements

Evénements de l'utilisateur

Annonces

Mes Annonces

Groupes

Mes catégories

Cet utilisateur n'a pas de catégorie.

Mes groupes

Cet utilisateur n'a pas de groupe.

Inscrit aux groupes

Cet utilisateur n'a rejoint aucun groupe.

MES MESSAGES

Vous n´êtes pas identifié(e).

NOUS CONTACTER

Coordinateur Technique - Cemal
Consultez ma page de profil
FAQ questions-réponses


Coordinateur Commercial- Frédéric
Consultez ma page de profil
FAQ questions-réponses

Artistes belges ® 2006 - 2017